Astrophysique Stellaire Théorique et Astérosismologie
  • Astérosismologie et exoplanètes
  • Etoiles du halo
En collaboration avec le groupe d'Astrophysique et Traitement de l'Image (ATI)
Astérosismologie

Les étoiles vibrent selon des modes propres caractéristiques de leur structure interne. Contrairement aux techniques habituelles d'observation, qui fournissent des renseignements sur une mince pellicule entourant l'étoile, l'astérosismologie permet de véritablement sonder l'intérieur de l'étoile et de cerner les processus physiques qui s'y déroulent. La détection de ces modes propres nécessite des observations continues de très longue durée, possibles uniquement à partir de satellites. Trois scientifiques de notre groupe ont été choisis comme Co-Is de la mission liée au satellite COROT, dont le lancement est prévu en 2005.
Exoplanètes

La sophistication des observations d'astérosismologie va permettre de détecter des variations extrêmement faibles de luminosité des étoiles, notamment celles dues au passage d'une planète devant le disque de son étoile-mère. Un des buts essentiels de ces missions est donc la recherche de systèmes planétaires autres que le nôtre. Afin de comprendre la formation des systèmes planétaires, il est essentiel de connaître avec précision les caractéristiques de ces étoiles et notamment leur composition chimique. Ce travail est réalisé en collaboration avec le groupe ATI, dont le responsable est chargé de coordonner cette investigation.
http://www.astro.ulg.ac.be/orientation/asterosis/index.html
Etoiles du halo

Une analyse très précise des abondances chimiques d'étoiles pauvres en métaux a mis en évidence des résultats troublants. Nous avons ainsi proposé une nouvelle classification de ces étoiles en deux populations distinctes et ceci nous a amenés à élaborer un scénario original de formation des amas globulaires du halo de notre Galaxie. Ce scénario permet en outre de relier directement les étoiles du halo aux amas globulaires. Nous avons baptisé ce scénario du sigle EASE (Evaporation, Accretion, Self-Enrichment).

Contrairement aux modèles classiques pour lesquels les amas globulaires sont des objets inertes, notre scénario postule une évolution interne lors de deux phases successives de formation d'étoiles. Jusqu'ici, les prédictions théoriques essentielles ont été confirmées par l'observation. L'analyse théorique et les observations suggérées par ce modèle sont menées en collaboration avec le groupe ATI.
http://vela.astro.ulg.ac.be/themes/stellar/halos/index.html
Contact : Prof. M.-A. Dupret (dupret@astro.ulg.ac.be)